04/01/2017

20161003_142047_resized_20170104_090311791

Plus de Maîtres Que De Classes en Réseau d’Education Prioritaire

 

Mes supérieurs m’appellent PDMQDC.

Comme si je pouvais être réduite à un dispositif.

Comme si on appelait « Thermomètre » la mère qui vérifie ce que son instinct lui souffle à l’oreille.

 

Les CP m’appellent « Madame Plus ».

Comme si j’étais un personnage de leurs histoires.

Un alpha, un gentil, c’est sûr, vu la rangée de dents incomplète qu’ils m’offrent à chaque interpellation.

 

Les CE1 m’appellent

« Maîtresse+ quin’estpasuneremplaçantec’estdommageonauraitbienaimé. »

 

Les CE2 m’appellent par mon nom.

Ils l’ont appris très vite, ont fait rouler mon R et mes 2L sous leur langue, sur le papier, pour ne pas l’oublier.

 

Les CM1 et CM2 me font répéter que non, normalement, je ne travaillerai pas avec eux, mais qu’on ne sait jamais.

 

Mes nouveaux collègues m’appellent SPAM.

Parce que mes mails n’arrivent pas toujours jusqu’à eux, surtout pendant les fêtes de fin d’année.

 

J’aurais dû être sur une école, mon école. C’était sans compter le manque de postes.

3 écoles.

3 fois plus de trajets, de collègues, de concertations, de boulot, de frustrations, de patience, de visages, de sourires, de défis, de nuits courtes, de rencontres, de plaisir, de coups de gueule, de grincements, de bravoquellebonneidée, de nonmercipasmaintenant, de gâteaux, de dessins, de progrès, de bonheur, de petits soleils dans le cœur !